Contaminants - Façade Manche Est - Mer du Nord

Publié le 3 juin 2020

Évaluation de l’atteinte du bon état écologique au titre du descripteur 8 « Contaminants dans le milieu »

Synthèse : D8 - Contaminants

Pour la façade MEMN, l’atteinte du BEE est évaluée sur la base d’une part, de trois familles d’indicateurs relatifs à la concentration d’un contaminant donné dans un compartiment de l’environnement marin (sédiment, mollusques bivalves et poissons) (D8C1) et d’autre part, de trois autres familles d’indicateurs relatifs à divers types d’effets biologiques associés à la contamination chimique chez les gastéropodes, les moules ou les poissons (D8C2). De plus, les effets des épisodes de pollution aigüe sont évalués par le suivi des oiseaux mazoutés (D8C4).

Evaluation D8C1 :

  • Sédiment : non-atteinte du BEE sur de nombreuses stations pour les 7 métaux évalués, pour un hydrocarbure (HAP) et pour un congénère de polychlorobiphényles (PCB) de type « dioxine », CB 118. La SRM MMN est la plus contaminée des 4 SRM françaises pour les métaux (en nombre de stations pour lesquelles le BEE n’est pas atteint pour au moins un élément metallique).
  • Mollusques bivalves : non-atteinte du BEE sur des stations en Baie de Seine pour deux à sept congénères de PCB et pour deux HAP ; dépassement de la valeur seuil pour le lindane pour quelques stations réparties dans la SRM MMN et pour le tributylétain (TBT) sur l’ensemble du littoral depuis le Pays de Caux au nord jusqu’à la Baie du Mont Saint Michel au sud.
  • Poissons : non-atteinte du BEE pour le CB 118 chez toutes les espèces suivies excepté la petite roussette, ainsi que pour les dioxines et composés de type dioxine chez le maquereau.

Evaluation D8C2 :

  • Non-atteinte du BEE pour l’indicateur relatif au suivi des gastéropodes (Imposex) pour 41 % des stations suivies.
  • Atteinte du BEE pour l’indicateur relatif à l’état de santé des moules en Baie de Seine.
  • Atteinte du BEE pour la limande et le flet pour 4 indicateurs relatifs à l’état de santé des poissons ; de plus 3 indicateurs (sans seuils permetant d’évaluer l’atteinte du BEE) suggèrent un potentiel effet génotoxique pour la limande et le flet et reprotoxique pour le flet.

Evaluation D8C4 :

Pas d’évaluation robuste de l’atteinte du BEE par le suivi des oiseaux mazoutés